Araki-Koman

Araki Koman

Illustration, Collage

Londres & Paris

Araki Koman est une illustratrice française freelance, actuellement basée à Londres.

Très tôt inspirée par le multiculturalisme de la région parisienne, elle passe son enfance et son adolescence a dessiner et a cultiver un intérêt marqué pour différentes cultures et une forte envie de découvrir le monde. Après des études et une brève carrière en marketing, Araki obtient un diplôme de Designer Graphique au London Shillington College en 2012. Aujourd’hui, elle a vécu, travaillé et étudié en France, Angleterre, Chine, Canada, Islande, Danemark et au Japon.

Ses illustrations abordent souvent les thèmes de la mode, beauté, art de vivre, voyage ainsi que l’ethnologie et le folklore qu’elle aime appliquer sur papier, textile et packaging.

Date de votre expo

Votre nom

Votre adresse email

Soulful

Série d’illustrations à l’encre noire sur papier.

Hommage aux rituels et traditions d’ici ou d’ailleurs : tatouages sacrés

Collage II

Collage avec peinture, acrylique, tissu et photographie photocopiée en noir et blanc sur papier.

Série de collages abstraits créant un lien chaotique et harmonieux à la fois entre calligraphie Japonaise, mode et ethnologie.

Mars 2016_ Different, different but the same, Bar Demory

Paris, FRANCE

Novembre 2015_ Les Expos à la Maison, Edition #17

Paris, FRANCE

Araki Koman chez Catherine Tisseuil

Edition #17 Paris

Araki Koman est une artiste multidisciplinaire basée à Paris.
Elle puise sa créativité dans l’anthropologie visuelle (documentaires, films, photographie…), la diversité, la spiritualité, le folklore, les traditions et rituels d’ici et d’ailleurs. Son travail est intuitif et souvent méditatif.
Elle réalise ses illustrations, collages, et design textile, en empruntant aléatoirement des éléments esthétiques d’horizons ethniques et culturels variés, et les réinter- prète avec ses propres influences.
Avec ses créations hybrides, Araki invite son public a re- penser son rapport à l’apparence pour définir l’identité.

“Si on ne pouvais pas trier les gens dans des catégories familières, peut-être que nous serions obligés de recon- sidérer nos définitions actuelles de race et d’identité, ainsi que nos à priori sur qui “nous” sommes et qui “ils” sont. Peut-être que cela nous permettrais de nous sen- tir proches de plus d’humains et d’être moins sélectifs dans notre compassion.” — Lise Funderburg

http://www.arakikoman.com

Section vide. Éditez une page pour ajouter du contenu ici

Date de votre expo

Votre nom

Votre adresse email

©2018 Les EXPOS à la MAISON

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?